John Lewis

John Lewis récap sur ces bijoux publicitaires de Noël

EDIT 10/11/ 2016

J’ajoute la publicité de 2016 et je vous le dis, je suis un peu déçu. Je la trouve bien moins forte que d’habitude. Je vous laisse juger. La version 2011 reste donc la meilleure à mes yeux.

/EDIT 10/11/2016

Il y a deux choses que j’attends à Noël. L’arrivée des catalogues de jouets dans ma boîte aux lettre et la publicité de Noël de John Lewis. Les deux sont enfin arrivés.
Les publicité de Noël de John Lewis sont une référence en matière de story telling et de bon sentiments. C’est rarement raté et parfois même, ça frôle la perfection. Une réalisation magique à l’américaine, une musique tire-larme toujours bien trouvée et un casting overcute chaque année.

Je ne résiste pas à l’occasion de la sortie de la version 2015 de vous faire un rapide récap sur ces productions bijoux de 2010 à 2015 avec mon avis en deux ou trois mots à chaque fois. (suite…)

Lire la suite

l'ours de Canal +

Pourquoi l’ours de Canal+ nous plait-il tant ?

C’est une des vidéos françaises qui tourne le plus en ce moment, la dernière publicité de Canal + réalisée par l’agence BETC Euro RSCG ! Une réalisation qui fait l’unanimité et cela en raison de plusieurs qualités :

Tout est une question de rythme

Il faut d’abord reconnaitre à la création de BETC Euro RSCG une excellente qualité rythmique pour ce mini film publicitaire qui se découpe en réalité en 3 parties de 20 secondes.

Tout commence donc par 20 secondes d’introduction. Le spectateur est plongé dans une scène de combat médiéval. Explosions, flammes, fracas des lames, musique, tous les codes du cinéma sont réunis pour souffler au spectateur qu’il se trouve au beau milieu d’une production épique ! Et c’est au moment où la tension atteint son comble, au moment même où l’héroïne-qui s’est déjà débarrassée de trois adversaires-plonge dans un accéléré/ralenti sa pique dans le torse d’un personnage que l’on stoppe littéralement l’action !  Coupé !

Nous appellerons ça le PAF n°1 !

PAF n°1 : c’est vous spectateur qui êtes éjecté de cet univers, ou plutôt mis de côté. C’est avec justesse que BETC vous déplace simplement à côté de ce que vous venez de voir. Comme un élargissement du plan, le rythme qui avait atteint son apogée redémarre de plus belle avec un nouvel univers parfaitement imbriqué dans l’autre : la production du film. C’est logique et bien réalisé. Les techniciens apparaissent tous en même temps après le top du technicien, puis vient le personnage principal, le noeud de ce spot: l’ours.

PAF n°2: Le spot renaît de lui-même, une petite musique entraînante vient souligner la bonne humeur de l’ours et dédramatiser la scène précédente, bref, la narration démarre. Pendant 20 secondes encore, l’ours vous emmène dans son univers, il déambule dans les décors en expliquant ce qu’il fait et pourquoi il aime le faire. Le rythme se réinstalle tranquillement jusqu’au prochain point d’orgue. C’est la scène culte du spot, le célèbre « I don’t give a shit » qui parodie les coups de gueule des réalisateurs de cinéma. C’est le PAF n°2 qui joue sur le comique, l’humour, une manière de marquer les esprits, de recréer de l’attention sur le spot qui commence à s’allonger mais aussi une manière de marquer les mémoires. C’est tout à fait le genre de répliques qu’on peut avoir en délirant avec ses amis. C’est d’ailleurs pour cela que le commentaire le plus liké de la vidéo est cette citation…

PAF n°3 : après le sursaut du “I don’t give a shit” la narration peut reprendre un peu vers la conclusion qui est encore une fois très bien amenée. Plusieurs éléments récurrents de la publicité sont présents pour synthétiser tout ce que le spectateur vient de voir. La répétition du terme “explosion”, le retour du technicien à la casquette, le retour de la musique et enfin du film en lui même, tout est prêt pour le turn over final ! C’est le PAF n°3 : La révélation !

Mais au fond pourquoi on l’aime cet ours ?

L’ours est un personnage qui ne laisse pas indifférent. De l’imaginaire infantile à celui du publicitaire on a toujours vu l’ours à la télé. Dans les dessins animés, dans des émissions Tv comme Bonne nuit les petits ou encore récemment dans plusieurs publicités, Tip-ex et Orangina en tête. Quoiqu’on puisse en dire l’ours a très souvent l’air d’un bon ami avec qui on a envie de passer un bon moment.

Dans le cadre de ce spot, l’ours est intéressant par plusieurs aspects. Mais nous avons à faire à un ours français qui s’efforce pour des raisons professionnelles de parler anglais, et donc avec un accent français amusant. Le procédé est drôle, on s’identifie forcément à l’animal tout en se demandant ce qui cloche chez lui ! Comme Edgar dans Man in Black, notre ami l’ours semble avoir un peu la peau qui flotte.

Et comme ça c'est mieux ?!
Et comme ça c’est mieux ?!

C’est sur cette interrogation lancinante et de second plan que tout le spot se base. La force de l’agence BETC Paris est de nous faire regarder le spot, avec cette interrogation en suspend, mais sans jamais nous laisser le temps de la formuler et donc d’y réfléchir. C’est là tout le génie de cette révélation qui forme la question et y répond dans un seul temps.

ULTIME PAF le temps que vous vous rendiez compte de tout cela, Canal + insère l’accroche blanche sur fond noir et se dévoile. Une excellente publicité qui respecte parfaitement le codes des genres et qui recèle de petits détails croustillants si vous vous y attardez. Vous aviez entendu le whilelm scream à 9 secondes ? C’est un joli clin d’oeil !

Lire la suite

leplacard

Eric ressort Lucas G le scénariste du placard de Canal +

Il me semblait avoir déjà parlé de ce comédien ici, apparemment non ! Depuis que Canal + a sorti cette excellente publicité sur les créateurs de scénarii de sa chaîne j’essaye de suivre un peu l’actualité du comédien que j’avais trouvé assez génial dans cet encart du « Placard ».  L’homme qui campe le fameux Lucas G, scénariste pour Canal + n’est autre que Matthias Girbig dans la vraie vie. Il commence d’ailleurs vous le verrez sur son CV à accumuler pas mal de références et vous l’avez sûrement vu en double ces derniers temps dans la publicité Ben & Nuts . Bref, cette publicité de l’homme au placard qui fut récompensée par le Grand Prix Stratégies a été remise au goût du jour pour faire la promo d’une nouvelle émission dans laquelle on retrouvera Eric Judor, le célèbre compère de Ramzy. (suite…)

Lire la suite

loreal

L’Oréal, la carte de l’humour

Après s’être payé le docteur House comme égérie, L’Oréal revient à la charge avec un irrésistible sens de l’humour et du second de gré  à la pelle ! Cette publicité à tout pour plaire. Elle regroupe les ingrédients qui fonctionnent en ce moment à savoir techo/gadget, fashion, réseaux sociaux…  On découvre  un homme sophistiqué, (l‘homme moderne 2011 ?) costume, sens de l’humour affûté et dérision à foison. On sent bien d’ailleurs que l’Oréal se moque des canons de beauté actuels et des publicités qui balancent des avis de dermatologues expert mal doublés… (suite…)

Lire la suite

got milk parodie

La campagne Got milk parodiée sur le web

Je vous avais bien dit que la campagne de Got milk n’allait pas laisser tout le monde indifférent. Après avoir joué la carte de l’humour sur les menstruations féminines, c’est le site funny or die qui enfonce le clou en explorant quelque chose d’un peu plus sexuel que la campagne originelle. Les slogan sont pour le coup beaucoup plus osés voire lourds et quant aux visuels, ils survolent des clichés du porno déjà bien usés…

« le lait peut satisfaire vos fantasmes les plus dégoûtants« , « Le lait vous rendra assez fort pour la frapper« …  Une contre-campagne à ne pas prendre au premier degré bien sûr mais qui à toujours l’avantage de faire parler de la première et d’amuser la toile. (suite…)

Lire la suite

Spartan microsoft diplôme

Spartan diplômé par Microsoft !

Achetez un PC Windows 7 et repartez avec une Xbox 360 en plus ! Ne vous emballez pas, cette affaire n’est valable qu’au pays de Bill ! Il faut reconnaître que c’est plutôt bien pensé pour séduire le jeune étudiant ! Souvenez-vous. Passer du lycée à l’université engendre souvent des frais. Il faut parfois investir dans une chambre universitaire ou un appartement pour les plus chanceux.  Quelques meubles pour remplir l’espace, une carte de transports et d’autres bricoles. Mais entrer à l’université c’est avant tout la bonne excuse pour se faire payer un bon ordinateur pour « travailler et faire des recherches Internet » bien sûr ! (suite…)

Lire la suite

Got Milk ?

Got milk revient avec un syndrôme prémenstruel

Quel est le point commun entre les menstrualités féminines et le lait? A priori pas grand chose ! Et pourtant, c’est le levier de communication choisi par l’agence  Goodby Silverstein & Partners pour promouvoir à nouveau la California Milk Processor Board ! Vous vous souvenez certainement de la signature « Got Milk ? » devenue célèbre par les séries de visuels arborant la moustache laissée par le lait après dégustation. Mais revenons à nos menstruations, comment diable s’y prennent-ils pour rattacher le lait à tout ça ? (suite…)

Lire la suite