Le peintre, Paris 1953

La photo qui le lancera. Le peintre, surnommé Zazou, est à son aise, 
j'avais le vertige chaque fois qu'il se penchait pour tremper son pinceau écrit-il.

La photo qui le lancera. Le peintre, surnommé Zazou, est à son aise,
j’avais le vertige chaque fois qu’il se penchait pour tremper son pinceau écrit-il.