Pékin 1965

Ces fenêtres s'ouvrent sur Liulichang, la rue des antiquaires. Dans ces boutiques, pendant la révolution culturelle, les Chinois devaient apporter leurs bijoux à l'Etat, sans contrepartie.

Ces fenêtres s’ouvrent sur Liulichang, la rue des antiquaires. Dans ces boutiques, pendant la révolution culturelle, les Chinois devaient apporter leurs bijoux à l’Etat, sans contrepartie.