faucon

Les 10 questions les plus stupides aux hôtesses de l’air

Aujourd’hui c’est jeudi et ici, le jeudi c’est le jour de l’infoCon

Et oui, jeudi c’est le jour des soirées étudiantes, la veille du week end. C’est le jour idéal pour placer une information détente. L’infoCon est là pour vous ! C’est une occasion de briller par l’inutilité de votre savoir.  Chacun trouvera l’utilité qu’il voudra à l’infoCon.

NB: l’infoCon est Con…

Au programme ce jeudi:  Un moment d’évasion dans les compagnie aérienne. Je vous propose de découvrir les questions les plus stupides posées au personnel de cabine! Coyez-moi ça vaut le détour!

Nous devons ces précieuses informations à la compagnie aérienne Virgin Atlantic qui a pris soin de demander à son personnel de recenser les questions insolites posées par les passagers. Les 3000 employés ont donc listé les questions les plus débiles qu’on leur a jamais posées. Voici un top 10 d’antologie sur la bétise des passagers aériens!

  • S’il vous plaît, pouvez-vous ouvrir la fenêtre ?

Revenons sur cette petite perle.  10 000 mètres d’altitude, du givre sur les hublots, qu’importe notre passager a chaud! Plutôt gonflé, l’animal demande à l’hôtesse d’ouvrir la fenêtre oubliant ainsi (gageons qu’il est au fait des histoires d’altitudes tout de même) la pressurisation des appareils et tout ce que cela implique… En fait il ne manquait pas vraiment d’air non?

  • Pouvez-vous arrêter les réacteurs ?

Oh la jolie que voici! Evidemment, comme n’importe quel autre moyen de transport, l’avion fait du bruit. Sans doute plus encore si vous êtes placé non loin des réacteurs. Le pauvre homme, ou la pauvre femme après tout on ne sait pas, se plaignait du bruit qui l’empêchait de dormir, c’est énervant il faut l’avouer. D’un autre côté je ne suis pas sur que la chute brutale de l’avion sans réacteur aurait été plus agréable pour sommeiller… Parfois effectivement le silence est d’or.

  • S’il vous plaît, pouvez-vous demander au commandant de bord d’arrêter les turbulences ?

Que dire ici. Tout le monde sait que les pilotes sont en réalité des personnes facétieuses qui se plaisent à secouer le manche de l’appareil pour renverser les cafés et faire tomber les bagages sur la tête des passagers.

  • Pouvez-vous me montrer le chemin pour la douche ?

Certes les avions sont de plus en plus gros et les vols parfois très long. Mais jusqu’à nouvel ordre il faut encore se contenter des rinces-doigts  citronnés pour se rafraîchir les mains ou le visage. C’est à peu près ce qu’à dû répondre la personne qui pour le coup à sans doute douché les espérances de l’individu.

  • Pouvez-vous emmener mes enfants à la salle de jeux ?

Peut-être des restes de ces parents autoritaires qui ont l’habitude d’exploiter les pauvres animateurs de colonies de vacances. Désolé, comme les douches il n’y a pas encore de salles de jeux dans les avions, contentez-vous des films ou des magazines!

  • S’il vous plaît, pouvez-vous faire une tasse de thé et un massage à ma poupée Barbie ?

Non, non, non, et non! Il faut vous le dire combien de fois? Pas de douches, pas de salle de jeux, pas d’animateurs! Parfois bien plus que leurs parents, les enfants on tendance à prendre le personnel de bord pour des larbins.

  • Où puis-je téléphoner ?

Encore un trader pressé de vendre ses bananes à qui mieux mieux… Essaye d’abord d’avoir du réseau dans l’appareil, ensuite tu pourras tenter de trouver une plate-forme d’appel!

  • Y a-t-il un McDonald’s à bord ?

Alors là on nage carrément en plein délire! Certes, on mange dans les avions, parfois même la nourriture n’est pas au top. Mais delà à espérer trouver un Mc Do à 10 000 mètres d’altitude il y a quand même un monde. Il y a déjà bien assez de Mc Donald’s sur terre pour qu’on puisse trouver des Mc Fly (Marty) dans le ciel.

  • Pouvez-vous m’aider à retrouver mon œil de verre ?

Peut-être ma préférée de la série! Durant un vol long courrier, un homme se réveille après plusieurs heures de sommeil et s’aperçoit qu’il lui manque son œil de verre. Il appelle directement les hôtesse pour qu’ils puissent chercher ensemble l’objet auquel il tient comme à la prunelle de ses, enfin de son œil. EPIC WIN!

  • Pouvez-vous me recoiffer ?

Et parce que le personnel de bord est aussi bon joueur, il reconnait que parfois, ce sont eux qui interprêtent mal les questions posées. Ainsi, lorsqu’une femme très célèbre a demandé  » Can you fix my hair? «  à une hôtesse de l’air, celle-ci n’a pas bronchée et est revenue avec une brosse à cheveux, un peigne et de la laque (yen a des choses dans un avion). Fou rire de la passagère qui avait en fait demandé si l’on pouvait réparer sa climatisation: « Can you fix my air ». Ha Ha!

Je vous laisse méditer sur cette blague qui vous permettra de briller en société, et de faire entendre à qui de droit votre accent british et votre humour sophistiqué! Bonne soirée et à bientôt sur mes lignes!

hotesse de l'air vintage

via

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *