Fantastic-Four-Banner

Les 4 pas Fantastiques du tout

Désolé pour le titre, mais au moins vous savez directement où je veux en venir.
Hier je suis allé voir les 4 Fantastiques avec mon pote Fred (il est sympa Fred). Et ben c’était pas terrible du tout. Je vais vous raconter un peu.

Une intro beaucoup trop élastique

Le premier problème du film, c’est son début. Oui. Ça démarre mal. En fait, l’intro n’est pas si mal, ça aurait été même très bien si elle ne durait pas 50 minutes. Sérieusement, sur un film d’1h46, on passe 50 MINUTES à regarder des mecs construire une machine qui va, on le sait tous déjà, donner des pouvoir aux 4 gugusses du coin.

J’ai fait un camembert pour que vous vous rendiez compte un peu de quoi je parle. Imaginez. On est sur une introduction sans surprise, on attend, on regarde les personnages évoluer avec les traits de caractères qui vont soi-disant bien avec leur futurs pouvoirs. La tête brûlée de service va devenir la torche, Billy Elliot qui a grandi dans un milieu difficile et violent va devenir le Hulk en caillou, bref, la série de clichés classiques. Soigner l’intro c’est bien, mais si c’est pour bâcler la fin en 15 minutes et nous sortir des backgrounds tout pourris non merci. É-QUI-LIBRE bon sang !

 

camembert fantastique

Bonjour je suis intelligent et personne ne me comprend.

Un scénario trop lisible

Disons le franchement, le scénario est inexistant. Certes, nous sommes sur un reboot et l’histoire est connue de tous, mais bon sang soignez au moins les perso et leur psychologie. Si on prend 50 minutes d’intro dans les dents, on aimerait ne pas se farcir  des raccourcis hallucinants à la moitié du film. Les personnages sont devant des choix relativement assez compliqué [Spoiler Alert] (Sélectionnez le texte pour le découvrir.) On accepte pas tout de suite d’aller tuer des gens en Irak pour le fun enfin je crois pas. Ça demande un minimum de réflexion.[Spoiler Alert/]. Les émotions planent au-dessus des personnages mais aucune ne pénètre vraiment. Les personnages sont lisses, incapables d’esquisser un sentiment ou de justifier les répliques qu’ils balancent sans conviction.

Ajoutez au scénario trop prévisible le ramassis des clichés rabâchés depuis 20 dans dans le genre. Faisons un petit jeu des sept familles :

[Spoiler Alert]

  • Je veux le personnage noir sympa et éthique qui va souder tout le groupe en se faisant exploser la tête comme un hamster dans un micro-onde. BINGO !
  • Je veux le mec du gouvernement qui mâchouille son chewing-gum dans toutes les scènes pour montrer qu’il est méchant et qu’il veut des armes méchantes. JACKPOT !
  • Je veux le génie antipathique qui va faire un excellent méchant une fois la tronche ravagée par une rasade de Flubber électronique. BINGO ENCORE !

J’arrête ici parce que chaque personnage est aussi transparent que son jeu.

[Spoiler Alert/]

On me voit, on me voit plus

Une fin bâclée

Que dire de la fin.C’est tellement frustrant d’attendre l’heure de film pour découvrir le peu d’action et d’intrigue. Et puis BOUM. Tout s’écroule le quart d’heure final. Le film est plié en 20 minutes chrono avec les aberrations scénaristiques qui vont bien. Le méchant sur-puissant se fait défaire à domicile. Il a tué 50 personnes par la pensée mais préfère donner des coups de poings dans l’ultime combat LOL. Allons allons soyons sérieux.

 

Bref, si la bande-annonce annonçait un film bien plus sérieux que les précédents, il n’en est rien. L’univers des 4 Fantastiques est survolé. On ne retrouve ni l’ambiance des Comics et les relations entre les personnages ni l’humour des textes. Ce n’est peut-être pas un hasard si Stan Lee n’apparaît pas dans le film comme à son habitude.

À mon avis, si la séance n’est pas gratuite, passez votre chemin.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *